Qui suis-je ?

myriam thomas

Myriam THOMAS

Mon parcours

  • En cours de certification consultante Vastu – Harmonisation énergétique des lieux de vie depuis 2022
  • Gérante de l’agence de conseil en architecture intérieure et décoration Intérieur AV à Mesquer depuis 2008
  • Dessinatrice en agencement de magasins dans l’entreprise Marc Serazin (Ploeren) de 2004 à 2008
  • Dessinatrice en bureau d’étude dans différentes agences de 2002 à 2004
  • Diplômée de l’Ecole Pivaut (Nantes) Section Architecture d’intérieur/Design en 2002
  • Diplômée du Lycée Jeanne Delanoue (Cholet) Bac F.12 Arts Appliqués  en 1998

L’Histoire de mon parcours

 Déjà petite, je passe beaucoup de temps à explorer le potentiel de chaque espace: installer mon bureau dans un placard étriqué, dormir sous mon lit, faire des cabanes dans le salon, dans les bottes de foin ou dans les pièces vacantes de la ferme familiale…


 Toujours un crayon à la main, ma matière préférée au collège est l’art plastique. Autant dire que mes camarades qui ne partagent pas cet intérêt sont ravis que je termine leurs dessins!


La vente et la création de bijoux, dessins, Pop Art, cadres végétaux, tatouages éphémères sur les marchés rythment mes étés d’étudiante. Ouf, fini le ramassage des échalotes et le palissage des vignes!


Je flâne souvent en vélo dans la douce forêt Angevine à la recherche “du coin idéal ” et je dessine une vieille bâtisse abandonnée, une allée… le temps s’arrête…


Explorant le domaine des arts appliqués en lycée technologique, je me fascine pour le monde troglodyte qui devient mon thème d’approfondissement pour le Bac. Cette approche de l’architecture fait écho en moi: poésie des courbes, apaisement, intimité entre l’homme et la nature.
Là, je m’interroge: “ Mais pourquoi nos maisons contemporaines sont-elles coupées de cette intimité avec la nature ?!”


Mes 4 années d’études supérieures en section design / architecture intérieure se clôturent en 2002 par un mémoire que j’intitule “murmur”, où la notion d’espace et de limites semblent m’amener bien au-delà de la matière. Mais ça, je ne le comprendrais que plus tard…


Le pratique et le beau au service des occupants dans les lieux de vie s’imposent dès mon installation en 2008. Prendre en compte les habitants, leur histoire et le lieu me captive comme un jeux d’intrigue, un casse-tête. “Gratitude!”, quand la situation se dénoue et que j’entends: “super, maintenant on va pouvoir avancer!” ou “on se sent enfin chez nous”.


Au bout de 10 ans d’activité, parfois je me dis: “hum…les clients sont reconnaissants, le résultat est vraiment chouette, mais je sens qu’il manque quelque chose.“Le truc en plus”…”
Ce constat récurrent me pousse à aller voir au-delà de la matérialité et de la praticité pour chercher du côté plus subtil de l’habitat: l’énergie des lieux…


Pendant 5 ans, j’observe, je me documente sur le Feng Shui et la géobiologie qui traitent ce sujet.


Après la lecture de 3 livres, le Feng Shui me paraît très complexe et éloigné de notre culture occidentale, mais quelques notions de bases sont accessibles et me semblent pertinentes.

 

 La géobiologie quant à elle m’est familière. Dans le monde agricole qui m’entoure, l’intervention d’un géobiologue pour des problèmes de santé dans les élevages est assez courante.
Une formation de découverte dans ce domaine m’éclaire et je comprends que des zones précises sont pathogènes et que stationner dessus un certain temps est néfaste pour la croissance du vivant.
Depuis, je ne regarde plus les arbres de la même manière! Certains se déforment pour contrer les perturbations, d’autres développent des maladies ou ne résistent pas. A chaque fois je me dis: “franchement, qui voudrait dormir là? Les arbres eux ne peuvent pas fuir, mais nous, on a le choix!”


Puis je découvre le Vastu Shastra (Sciences de l’architecture indienne – ancêtre du Feng Shui), qui englobe la géobiologie, l’étude structurel du terrain et du bâti, la mémoire des murs…
Je pars en formation, c’est décidé!

 

 Et là, je comprends : Tout est en lien et s’influence !

 

 Notre lieu de vie est notre allié ou tout son contraire.
Santé, projet, relation…tous les aspects de notre vie peuvent être impactés.
Nos architectures contemporaines se contentent de respecter les règles d’urbanisme mais qu’en est-il des lois de la nature?
Les principes du Vastu sont de permettre au flux d’énergie du lieu de circuler harmonieusement et d’apporter vitalité à ses occupants.
Imaginez un robinet… Si il est bouché, l’eau ne coule pas. Si il n’y a pas assez de pression, l’eau stagne. Si il y a trop de pression, l’eau est incontrôlable.
Et bien l’énergie d’un lieu, c’est pareil. Elle peut être absente, plombée ou perturbée…et influencer ainsi notre propre énergie.

 

 L’habitat nous enveloppe, c’est une extension de nous-même, nous sommes liés. En prendre soin, c’est aussi prendre soin de nous.


Ces nouvelles clés de compréhension enrichissent ma démarche initiale:
“apporter du bien-être dans les lieux de vie” pour que l’histoire entre l’habitant et le lieu ait ce supplément d’âme qui fait toute la différence.